Piloter un drone : s’offrir une formation professionnelle

Piloter un drone

Vous devez suivre une formation de drone. Cela réduit les risques liés aux pilotages. De plus, vous allez obtenir un permis. Les simulateurs de vol servent à apprendre seul cette compétence. Pour plus de sécurité, vous opterez pour un mini drone.

Comment choisir son centre de formation en drone ?

Une bonne formation de drone dispose de divers certificats. Les labels garantissent la qualité du cours. Pour cela, vous demanderez de l’aide aux offices de qualification des métiers. Vérifiez les compétences des formateurs. Vous devez savoir le nom de vos enseignants. Vous rechercherez leurs réputations sur Internet. L’organisme doit vous fournir des suivis et un permis drone. Cela permet de prolonger les cours. Certains organes vous offriront une plateforme de mise en relation.

Le télépilote de drone doit suivre une formation. Pour le plaisir, une personne de plus de 14 ans doit suivre des cours. Les drones doivent peser au moins 800 g. En dessous de ce poids, connaître les règles aériennes s’impose.

Pour exercer une profession, le pilote doit posséder un certificat. Il suivra des cours théoriques et pratiques. Le permis drone s’obtient après la réussite des examens. Les examens théoriques sont sous forme de questions avec des choix multiples (QCM). Les examens pratiques consistent à respecter quatre scénarios. L’élève doit effectuer un vol à vue de 200 mètres de distance. Puis, il va monter son drone à 50 mètres de hauteur. Ensuite, il va le piloter dans une zone peuplée. La distance sera de 100 mètres et la hauteur de 150 mètres. La dernière scène consiste à voler sur une hauteur de 150 mètres, sans limites de distance. Le juge décidera ou non de vous donner le certificat.

Comment bien débuter dans le domaine du drone ?

Choisissez un mini drone. Cela évite les imprévus. En effet, vous pouvez perdre le contrôle de votre drone. Un petit drone semble facile à manier. Sa légèreté minimise les risques. De plus, le prix de celui-ci reste abordable. Avec de la pratique, le pilotage deviendra de plus en plus facile. Les capacités d’un mini drone sont limitées. Ces derniers suffisent pour vous entraîner.

Lors du premier vol, une lecture du mode d’emploi est fondamentale. Sinon, vous risquerez d’abîmer votre engin. Restez calme. Savoir les règles de base s’avère crucial. Vous éviterez de dépasser les 150 mètres de hauteur. L’emploi de celui-ci dans des zones publiques reste interdit. Ne pas espionner les gens avec la caméra du drone. Restez concentré lors du pilotage. Ne pas le piloter dans un moyen de transport en mouvement. Dans le cas contraire, des sanctions graves peuvent apparaître. Pour débuter, vous le piloterez dans des zones libres (sans présence humaine, sans bâtiment). Vous ne l’utiliserez pas durant la nuit. Le ciel doit être dégagé (sans brume, sans fumée).

Comment apprendre à piloter un drone tout seul ?

Le simulateur de vol renforce vos compétences. Ces programmes existent pour tout type de support (ordinateur, téléphone…). Certains logiciels offrent des essais gratuits. Ils possèdent de multiples fonctions. Vous maîtriserez l’emploi des radiocommandes. Vous apprendrez les techniques de bases (décoller, atterrir…). Les risques diminuent. Ainsi, vous pouvez effectuer des figures complexes. Ils favorisent le pilotage sans assistance. Réglez la météo pour rendre la conduite plus ardue. Vous pouvez mettre en place une forte pluie, une tempête de neige… Vous apprendrez à gérer les crashs de drone. Ils proposent des offres payantes. Certains octroient des graphismes très réalistes. D’autres offrent de nombreux modèles de drone.

Vous devez vous munir d’un casque de réalité virtuelle. Celui-ci vous donnera des sensations proches de la vie réelle. La manette doit s’adapter avec votre ordinateur. La majorité marche avec un port USB (Universal Serial Bus). Restez vigilant sur la configuration requise du programme. Sinon, il risquera de ne pas démarrer. Suivre une formation reste la meilleure solution.

Se former à la data analyse
Quelle est l’utilité du CPF ?